Tout savoir sur le Private equity

Bon nombre de biens, de services et de produits que nous utilisons proviennent des sociétés qui sont financées par le capital-investissement ou Private equity en anglais. De plus en plus présent dans notre quotidien, nous sommes souvent en peine de le définir véritablement. Découvrez donc en poursuivant la lecture du présent article les bases du Private equity.

Récapitulatif sur le private equity

Pour pouvoir en savoir davantage en ce qui concerne ce sujet, il serait tout à fait judicieux de le définir. Le capital-investissement (PE) est une sorte de financement qui consiste à investir de l’argent ou bien du capital dans une entreprise, en général mature et qui se trouve dans les industries traditionnelles. En échange de cet investissement, l’investisseur reçoit des capitaux propres ou des participations dans l’entreprise.

Voici quelques exemples de sociétés de capital-investissement :

  • le groupe Blackstone : c’est une société d’investissement basée à New York et qui investit dans le PE, l’immobilier et plus encore. Service King, Optiv et Change Healthcare sont des exemples de sociétés de portefeuille sous Blackstone.
  • le TPG Capital : basée à San Francisco, les sociétés de son portefeuille sont Greencross, Reading International et Wind River Systems.
  • le groupe Carlyle : c’est une entreprise basée à Washington DC. Elle se concentre sur un large éventail de secteurs et les sociétés de son portefeuille actuel sont Memsource, X-Chem et Vault Health.
  • Partenaires HarbourVest : elle siège à Boston. Flash Networks, Fundbox et Rodenstock font partie des sociétés de son portefeuille.

Société de capital-investissement, quels objectifs viser ?

Les levées de fonds auprès des commanditaires permettent d’investir dans des sociétés prometteuses. L’investissement dans ces entreprises a pour but de contribuer à l’augmentation de leur valeur. Ces sociétés de capital-investissement détiennent en général une participation majoritaire dans plusieurs sociétés à la fois. Les investisseurs issus de ces sociétés sont appelés investisseurs de capital-investissement.

Zoom sur son mode de fonctionnement

L’investissement dans une entreprise s’effectue par une collecte de fonds auprès des commanditaires. C’est ce que l’on appelle fonds de private equity. Il y a un objectif visé et une fois que celui-ci est atteint, les investisseurs clôturent le fonds et investissent ensuite le capital dans des entreprises prometteuses en prenant en général une participation majoritaire, en l’occurrence supérieur à 50%. Mais quelles sont donc les entreprises bénéficiaires du private equity ? Il peut s’agir d’entreprise potentiellement en difficulté mais qui montre des signes de potentiel de croissance. En ce qui concerne ensuite les rendements, ils ont distribués aux investisseurs et aux commanditaires. Les premiers en reçoivent 20% tandis que les seconds en reçoivent 80%.

Pour ce qui est ensuite de la structure des investissements, celle-ci peut varier. Néanmoins, le type d’opération le plus courant consiste au rachat par emprunt. Le principe est le suivant : l’investisseur achète une participation majoritaire dans une entreprise. Pour ce faire, il utilise une combinaison de capitaux propres et un montant important de dette. Celle-ci doit finalement être remboursée par l’entreprise en question. De son côté, l’investisseur se fixe pour but d’améliorer la rentabilité de l’entreprise afin que le remboursement de la dette soit moins difficile pour celle-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.