Comment créer son entreprise ? Quels sont les points essentiels ?

Avant de créer une entreprise il est nécessaire de se poser les bonnes questions. Lorsque l’on créé une entreprise les sommes engagées peuvent être importantes. C’est pourquoi il est conseiller de rencontrer un professionnel avant de vous lancer. Voici 4 points essentiels pour créer votre entreprise.

1- Rencontrer un expert-comptable

L’expert-comptable est souvent comparé à un médecin généraliste. En effet, ces connaissances lui permette de poser un diagnostic et des conseils avisés sur votre projet. Quelle est la forme juridique la plus adaptée ? Quelle fiscalité est la plus avantageuse ? Pour quel régime social opter ? Est il possible d’obtenir des aides pour vous lancer dans votre projet ?

2- La protection de son patrimoine privé

En tant qu’entrepreneur les enjeux financiers peuvent être importants. Il est important de croire en son projet mais il est aussi important de limiter vos risques. Il faut savoir qu’en fonction du statut juridique choisi pour votre entreprise votre responsabilité vis-à-vis de vos créanciers peut être différente.

Par exemple pour une SARL (société à responsabilité limité), vous serez responsables des dettes de votre entreprise dans la limite de vos apports. Lors de la création de votre entreprise vous devez constituer ce que l’on appel le capital social de votre entreprise. Ce capital est formé par des apports. En clair en SARL, si vous apportez au capital social 10 000 € et que votre entreprise n’a plus de trésorerie et dispose de 30 000 € de dettes et d’aucune créance vous ne pourrez perdre au maximum vos apports de 10 000 €.

En entreprise individuelle, la situation est différente le chef d’entreprise indéfiniment responsables des dettes qu’il contracte. Cela signifie que dans notre précédent exemple il aurait dut solder la dette restante par le biais ses actifs personnels.

3- Chômage et création d’entreprise

Il faut savoir qu’il est possible de continuer à bénéficier du chômage tout en créant son entreprise. Il est possible d’opter pour deux types de versements de vos allocations chômages :

  • Un versement de capital 45% de vos droits au chômage
  • Le maintien de vos droits aux allocations chômages

Attention si vous optez pour le maintien de vos allocations chômage et que vous arrivez à vous dégager une rémunération. Vos allocations seront diminuées voir supprimer en fonction de votre rémunération.

4- Le choix de son régime d’imposition

Certaines entreprises sont soumises à l’impôt sur le revenu, d’autres à l’impôt sur les sociétés. Le régime d’imposition le plus adapté va dépendre de votre situation. Il faut savoir que lorsque vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu l’ensemble de votre résultat est soumis à cotisations sociales et l’impôt sur le revenu en fonction de votre tranche d’imposition. En ce qui concerne l’impôt sur les sociétés le résultat de votre entreprise y est aussi soumis sauf que ce taux d’imposition est de 15% pour les 38120 premiers euros de bénéfices et 28% au-delà. Cependant si vous souhaitez ensuite récupérer une partie de ce bénéfice il faudra vous verser une rémunération soumise à impôt sur le revenu et cotisations sociales ou des dividendes soumis à la flat tax de 30% (en fonction de votre forme juridique des cotisations sociales peuvent aussi être prélevés sur les dividendes).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.