Comment financer son entreprise : 3 solutions

En période de crise sanitaire de nombreux commerces se retrouvent en difficulté de trésorerie. Même si les établissements bancaires ont accepté un gel de 6 mois des remboursements d’emprunts, la situation reste critique. Pour essayer de subsister nous vous présentons ici 3 solutions de financer son entreprise.

Le prêt bancaire

C’est la solution la plus classique de financer son entreprise. Pour faire face à la situation actuelle le gouvernement a d’ailleurs mis en place un PGE. Le PGE est un prêt garanti par l’état. L’état peut garantir jusqu’à 90% de votre emprunt. Mais alors comment demander cet emprunt et quel montant puis-je emprunter ?

Comment demander le PGE ?

Le PGE s’obtient auprès de votre banque habituelle. Celle-ci ci va alors analyser votre situation. En cas d’acceptation de financement le prêt va être garanti par l’état à hauteur de 70% voir 90% s’il s’agit d’une PME.

Quel est le montant du PGE ?

Le montant du prêt demandé peut aller jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires ou 2 ans de masse salariale pour les entreprises dites innovantes soit les start-ups.

Si le PGE est refusé par votre banque il est possible d’obtenir une aide alternative à certaines conditions notamment : pas avoir été en procédure collective au 31 décembre 2019 ou encore pouvoir prétendre à une reprise normale d’activité.

D’autre part, si ce PGE n’est pas accepté par votre intermédiaire bancaire ne vous inquiétez pas il existe d’autres alternatives.

Le crowdfunding

Le crowdfunding signifie littéralement le financement par la foule. Le crowdfunding est un moyen de se voir octroyer une somme d’argent directement par les particuliers. Il n’y a « pas d’intermédiaire » mis à part la plate-forme qui permet ce type de financement. Le crowdfunding est très large. Il peut en effet, revêtir diverses formes :

  • Il peut prendre la forme d’un don. C’est le crowdfunding le plus classique grâce à des plateformes comme Ulules ou KissKissBankBank.
  • D’un prêt, on parle alors de crowdlending. Les plateformes les plus présentes dans cette niche sont October et Pretup (ex Unilend). Ce financement offre un taux intéressant aux épargnants puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire bancaire. D’un autre côté l’entreprise en difficulté de financement trouve un moyen de financer son projet. En plus de ça ces outils permettent de faire connaître votre entreprise à un nombre important de personnes.
  • Ou encore le crowdequity qui prend lui la forme de l’actionnariat. Les prêteurs percevront une somme d’argent en fonction des résultats futurs de l’entreprise.

L’augmentation de capital

L’augmentation de capital est un moyen d’ouvrir son capital à des investisseurs. Ce moyen peut également être une solution. Il n’est pas insurmontable de trouver des investisseurs pour financer votre entreprise, d’autant que l’investissement dans des PME offre une réduction d’impôt de 18% dans la limite de 50 000 € pour un célibataire et 100 000 € pour un couple sous une imposition commune.

Pour information une entreprise est considérée comme PME lorsque ces conditions sont remplies :

  • Moins de 250 salariés
  • Chiffre d’affaires inférieur à 50 millions ou total du bilan inférieur à 43 millions
  • Un capital détenu au maximum de 25% par des organismes publics

De plus pour que votre entreprise puisse offrir une réduction d’impôt à ses investisseurs celle-ci doit :

  • Employer au minimum 2 salariés
  • Être soumise à l’impôt sur les sociétés
  • Créée depuis moins de 7 ans
  • Ne doit pas être dans le cas d’une procédure collective (redressement judiciaire ou liquidation).
  • Enfin votre entreprise ne doit pas admettre ses titres sur un marché réglementé type Euronext.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.