Devenir rentier

Qui n’a pas rêvé au moins une fois dans sa vie de devenir rentier ? Certainement, un bon nombre d’entre nous, mais l’idée n’a pas fait son chemin et s’est arrêtée en route. Pourtant, il existe des solutions pour devenir rentier en quelques années et sans forcément avoir un capital de départ ou avec peu d’investissement. Voici quelques astuces que vous pouvez mettre en place pour devenir rentier.

Devenir rentier en faisant preuve de stratégie et de détermination

Si vous souhaitez vivre de vos rentes, il est évident qu’il ne faut pas attendre qu’elles tombent du ciel à moins que vous soyez l’héritier d’un émir ou d’un riche millionnaire américain. Arrêtez de rêver à l’impossible et passez à l’action en faisant preuve de stratégie et de détermination surtout si vous n’avez pas de capital de départ ou peu d’argent pour investir. Sachez que certaines banques sont là pour vous propulser aux plus hauts sommets pour devenir rentier. Pour être crédible, travaillez à fond un projet d’investissement très étudié pour présenter aux institutions financières prêtes à vous écouter. Comme elles sont un peu frileuses pour prêter de l’argent à une personne ou une société non connue, il faut leur présenter un projet d’investissement sans faille tenant compte des objectifs que vous vous fixez. Vous devez donc décrire le type de votre projet comme par exemple : l’achat d’un bien immobilier pour le louer et dont le loyer financera les mensualités, les charges et vous laissera des disponibilités. Vous pouvez aussi songer à investir dans des parts de SCPI ou sociétés civiles de placements immobiliers. Le rendement espéré doit être bien clair dans le projet que vous présentez au banquier pour que le financement ait une chance d’aboutir.

Chercher un comparatif de crédits

Pour devenir rentier sans capital de départ, il est intéressant de faire des recherches d’organismes financiers concurrents. Si vous pouvez côtoyer un courtier, c’est un atout supplémentaire pour arriver à vos fins. Étudiez tous les taux d’intérêts avec une grande minutie ainsi que les différentes modalités de remboursement de chaque organisme financier. Utilisez tous les simulateurs de crédits que vous trouvez en ligne sur le net, ils sont assez près des calculs réels et vous donnent aussi votre capacité d’endettement possible. Prenez aussi en compte les frais de remboursement anticipé, car votre dossier doit être le plus complet possible. Vos arguments doivent être solides et le dossier bien conçu. Sans capital de départ, vous devrez emprunter à 110 %, pour le paiement du bien, mais également des frais de notaire, d’agence, de garanties de dossier, etc. Même si le banquier est frileux, il vous prêtera la somme nécessaire si votre dossier contient tous les arguments nécessaires à la réussite de votre projet.

La meilleure façon de devenir rentier en peu de temps : l’investissement dans l’immobilier locatif

Actuellement, les banques prêtent aux personnes désireuses d’investir dans l’immobilier locatif sans qu’elles ne disposent nécessairement d’un capital. En investissant dans de l’immobilier locatif, vous visualisez immédiatement le cash-flow estimé par le montant des loyers. En avançant cet argument, votre banquier sera plus facilement convaincu pour vous prêter l’argent nécessaire à ce financement. Vos recettes locatives, dans ce cas, doivent être supérieures aux mensualités à régler à la banque. La suite, vous vous en doutez déjà, c’est l’effet boule de neige. Un bien immobilier vous rapporte, alors vous pouvez très rapidement investir dans un second et ainsi de suite. Parmi les organismes financiers les plus enclins à vous prêter de l’argent pour acquérir un investissement immobilier, on peut citer la Caisse d’Épargne, le Crédit Agricole, le Crédit Foncier, BNP Parisbas, ou encore le Crédit immobilier de France.

Être rentier avec la règle des 4 % ou des 25

Si vous avez la chance d’avoir un capital, vous pouvez devenir rentier en suivant la règle des 4 % ou des 25. Cette règle est simple, pour être rentier à vie, vous devez consommer 4 % de votre capital chaque année ou trouver un capital correspondant à 25 fois vos dépenses annuelles. Ainsi, en appliquant cette règle, même pendant les pires périodes économiques, vous ne serez jamais à zéro. Pour assurer votre sécurité totale en France, il vaut mieux utiliser la règle des 3 % ou des 33.

In fine, devenir rentier consiste à réaliser des investissements financiers offrant de bons rendements. Si vous songez à appliquer ces règles à vous-même, il faudra avant tout que vous puissiez tenir compte de votre capacité d’épargne ainsi que votre durée d’investissement. Dans ce cas, le montant de votre rente doit être un critère primordial. Sur le long terme, l’assurance-vie est un bon placement, mais il faut avoir un capital assez conséquent. Le Plan d’Épargne en Actions ou PEA peut aussi être une solution, mais attention à la fiscalité allant avec. Reste le placement immobilier qui est certainement la meilleure solution pour devenir rentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *