La gestion de patrimoine ou gestion de fortune

La gestion de patrimoine se nomme aussi gestion de fortune. Elle fait l’objet d’un métier à part entière dans les pays ou le droit patrimonial et fiscal impactent certains biens et leur transmission. Les professionnels du patrimoine possédant une certification attestant de leurs compétences en la matière sont reconnus par une norme internationale ISO 22222 de 2005. En France, c’est l’AFNOR qui est l’organisme professionnel habilité à délivrer cette norme. Les conseillers indépendants en gestion du patrimoine sont habilités par la Compagnie des Conseillers Patrimoniaux Certifiés ou CGPC par délégation à la même norme.

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le conseiller en gestion de patrimoine est un professionnel certifié pour établir un bilan patrimonial d’une personne, d’une famille, fonction de la situation professionnelle et économique, mais aussi des risques, de son histoire et des objectifs patrimoniaux à atteindre. Il peut encore s’occuper du patrimoine fiduciaire et du patrimoine d’entreprise. Ce conseiller va devoir optimiser ainsi la rentabilité en fonction du risque, mais aussi les plus-values latentes. Il devra aussi connaître les leviers financiers comme le cash-flow ainsi que ceux évoluant en fonction des taux d’intérêt du passif et les flux financiers pour que son client puisse faire fasse à ses dépenses courantes, ses imprévus et ses obligations. Le conseiller en gestion du patrimoine se charge également de transmettre le patrimoine d’une personne en fonction des risques familiaux (comme dans les cas de divorce ou mésentente familiale) et de la fiscalité du moment. Outre le conseiller en gestion de patrimoine, il existe d’autres professions dans ce même domaine qui sont :
– Le notaire
– Le gestionnaire de portefeuille
– L’expert fiscal
– Le conseiller en investissements financiers et/ou immobiliers
Cette liste n’est pas exhaustive et bien d’autres personnes peuvent être amenées à gérer un patrimoine.

Les différents secteurs concernés par la gestion du patrimoine

Bien souvent, la tendance amène à faire penser que la gestion du patrimoine ne concerne que la gestion des actifs immobiliers, mais il existe bien d’autres secteurs regroupant plusieurs activités s’adressant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers possédant des valeurs mobilières comme des œuvres d’art, des droits d’usufruit, des inventions brevetées, des droits d’auteurs, des meubles, des véhicules de collection ou des placements financiers. Il est donc compris dans la gestion du patrimoine, les activités suivantes :
– Contrats de préretraites et de prévoyance
– Courtage d’assurance-vie
– Investissement et conseil financier
– Recherches de financements
– Ingénierie patrimoniale
– Gestion de service
– Intermédiaires des opérations bancaires

Le conseiller en gestion de patrimoine travaille souvent dans un cabinet qui est habilité à gérer des portefeuilles boursiers. À noter qu’il existe une différence importante entre l’épargne et le patrimoine. L’épargne suit les fluctuations des marchés pouvant être immobiliers ou boursiers. Cette épargne influence alors directement le patrimoine qui à contrario est figé. L’épargne est une économie tandis que le patrimoine est un capital ou une richesse.

Comment est organisée la gestion de patrimoine ?

Lorsqu’un particulier ou professionnel souhaite confier la gestion de son patrimoine ou désire faire fructifier ses actifs, il peut choisir un cabinet indépendant en gestion de patrimoine regroupant plusieurs métiers comme nous l’avons vu plus haut. Selon son activité, le conseiller en gestion de patrimoine peut exercer sous plusieurs statuts en tant que salarié, courtier en assurance, notaire, profession libérale, expert-comptable, etc. Les plus gros capitaux se tournent en général vers une banque privée spécialisée dans la gestion des fortunes. Il est quand même très intéressant de recourir aux services d’un cabinet en gestion de patrimoine pour élargir ses horizons d’investissement et ainsi mieux faire fructifier ses actifs. Par exemple, il existe de nombreux investissements immobiliers comme la loi Pinel qui permet de récupérer une partie de son impôt sur le revenu si la personne fait un investissement locatif. Il existe aussi le Censi-Bouvard, le Girardin Industriel, le LMNP ou encore la loi Denormandie qui sont très intéressants. Ces exemples font partie de 474 niches fiscales qu’un cabinet en gestion de patrimoine peut proposer à ses clients. Diversifier ses investissements et défiscaliser permettent de réduire l’impôt sur la fortune immobilière, l’impôt sur le revenu, et même l’impôt local.

Déléguer la gestion de son patrimoine

Ce n’est pas parce qu’on détient un patrimoine qu’on sait le gérer. L’activité est chronophage, demande également de grandes connaissances en fiscalité, en droit, en bourse et marchés financiers, etc. Actuellement, le contexte économique et fiscal est très incertain. Il est donc plus sage de confier la gestion de son patrimoine à un professionnel averti plutôt que d’essayer de faire fructifier coûte que coûte ses biens et de prendre des risques.
La gestion d’un patrimoine n’est jamais figée. Il est donc important de prendre en considération les risques mais également les bénéfices en confiant son patrimoine à un professionnel averti et compétent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *